Amenagement et limitation des cheminements en pente - Archiguelma

Hot

mercredi 6 avril 2016

Amenagement et limitation des cheminements en pente


Criteres d’amenagement des cheminements pietons  sur la voirie publique et privee


Le cheminement piétonnier doit être :
• Le plus court et direct possible
• D’une largeur suffisante pour permettre la circulation des fauteuils roulants de personnes handicapées
• Dégagé de tout obstacle (panneau publicitaire, poteau, borne, bancs …)
• Sur un sol plat non meuble d’une surface régulière
• Avec des mobiliers urbains de proximité et de délimitation (poteau, borne …) repérables   visuellement et détectables par les cannes des personnes déficientes visuelles
• Avec un coloris de revêtement repérable, contrastant avec celui des abords (chaussée, parking)


Amenagement et limitation des cheminements en pente

Les cheminements doivent être de préférence horizontaux. Si une pente est inévitable elle doit être inférieure à 5 % (sauf cas d’impossibilité technique). Le devers du cheminement doit être le plus faible possible et dans les cas ≤ 2 % (risque de chute et de déviation de trajectoire).



Aménagements particuliers si la pente se situe entre 4 % et 5 %.

Un palier de repos doit être aménagé en haut et en bas de chaque incliné et tous les 10 mètres en cheminement continu. Les paliers de repos sont horizontaux et ménagent un espace rectangulaire de 1,20 m par 1,40 m, hors obstacle éventuel et sont aménagés à chaque bifurcation du cheminement.



En cas d’impossibilité technique une pente supérieure à 5 % est tolérée.

Le nombre de paliers obligatoires augmente en fonction de la pente. Cette pente peut aller jusqu’à 8 % sur une longueur ≤ à 2 m et jusqu’à 12 % sur une longueur ≤ à 0,50 m.




Aménagements spécifiques en cas de rupture de niveau du cheminement

En cas de rupture de niveau de plus de 0,40 mètre, l’installation d’une barrière garde-corps préhensible est obligatoire. Dès qu’il existe un dénivelé d’une hauteur significative, il est recommandé de mettre en place une bordure chasse roue de 5 cm de hauteur minimale pour éviter les chutes et permettre le repérage.



Ce guide pratique intègre les nouvelles prescriptions de l’arrêté du 18/09/12 définissant les dimensions minima que doivent respecter les poteaux  et les bornes de voirie (abaque de détection des obstacles bas)

Source : Guide pratique d’aménagement urbain de la voirie publique et privée aux normes d’accessibilité des personnes handicapées
Enregistrer un commentaire