La composition géométrique - Archiguelma

Hot

mercredi 20 janvier 2016

La composition géométrique



La composition géométrique

En architecture, la géométrie n'est pas seulement un outil de représentation mais aussi de conception. Elle constitue un outil de départ pour toute création architecturale.

La maîtrise des formes géométriques, de leurs propriétés et leur utilisation adéquate est indispensable pour un architecte.



a- Les formes géométriques:

Les formes peuvent être identifiées selon la nature de leur régularité. On entend par régularité la présence de relations de symétrie à l'intérieur des formes. On trouve :


-          Les formes régulières

-          Les formes irrégulières

En architecture, on utilise les formes régulières et on évite les formes irrégulières pour la difficulté de mise en œuvre.

Ce sont les formes élémentaires qui constituent la base de toute composition. On trouve trois formes :


1-Le triangle : c'est la forme la plus simple. Il possède trois côtés et trois angles dont la somme est 180°. On a quatre types de triangles : quelconque, rectangle, équilatéral et isocèle.


2-Le carré : possède quatre côtés égaux et quatre angles droits (90°).


3-Le cercle : se caractérise par un centre et un périmètre.







Une forme se dissout, d'abord par ses angles, quand elle en possède. On peut soustraire des portions entières de ses plans sans l'affecter outre mesure, mais on la rend informe en effectuant la même opération sur ses angles.


Les angles constituent les points forts des formes telles que le carré, le triangle et le rectangle. En supprimant les angles, on fait disparaître la forme initiale. La suppression d'une partie des arêtes renforcent les angles et préservent les propriétés de la figure géométrique de départ.





b- Formes et transformations:

Les formes géométriques de base sont transformées par addition ou par soustraction.


1- L'Addition : c'est l'association de deux ou de plusieurs formes géométriques pour donner de nouvelles formes. On a deux types d'addition :

- Addition par juxtaposition

- Addition par interpénétration

Les deux opérations peuvent se fait au niveau des angles ou des arêtes.












2- La soustraction : on soustrait une forme (ou une partie) d'une forme de départ. Elle se fait au niveau des angles ou des arêtes.






Enregistrer un commentaire