Recherche sur La plomberie sanitaire et le gaz - Archiguelma

Hot

mercredi 19 octobre 2016

Recherche sur La plomberie sanitaire et le gaz


Recherche sur La plomberie sanitaire et le gaz


Taille: 11.01 Mb
Format: PDF
Nombre des pages: 111






Le contenu:

1 . Introduction

2. Différents types de tuyauteries et de matériaux constitutifs.

3. Alimentation en eau froide.

4. Production d’eau chaude
- Modes de Production d’eau chaude.
- Types d’appareils de production d’eau chaude.

5. Les évacuations

6. Les bruits dans les alimentations sanitaires .

7. Alimentation en gaz.

8. Conclusion

- Bibliographie




Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Plan de travail1 . Introduction 2. Différents types de tuyauteries et de matériaux constitutifs 3. Alimentation en eau froide . 4. Production d’eau chaude - Modes de Production d’eau chaude. - Types d’appareils de production d’eau chaude. 5. Les évacuations 6. Les bruits dans les alimentations sanitaires . 7. Alimentation en gaz 8. Conclusion - bibliographie introductionLa plomberie sanitaires, au sens où on les entend communément, comprennent tous les organes, tous les appareils et tous les produits permettant l'alimentation, l'évacuation et l'utilisation de l'eau et de gaz, à l'intérieur des bâtiments d'habitation ou non, cette eau étant utilisée essentiellement pour des raisons d'hygiène (nettoyage corporel...), pour des besoins naturels (boisson...), pour le nettoyage domestique (vaisselle...)…ECT.Compte tenu de l'importance de ce domaine, pour l’architecte. nous avons pensé qu'il est judicieux de traiter dans cet exposé des notions élémentaires de la plomberie sanitaire, visant a touché des connaissances de base nécessaire pour l’architecte. Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Partie publique Partie privéSchéma d’un branchement d’immeublePlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Alimentation et évacuation d’eauPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Éléments constitutifs d’un réseau d’évacuation Et d’un autre d’alimentationAlimentation 1-union mixte PVC/laiton 2-bouchon 3-Tés égaux4-Tés réduits 5-réduction 6-coudePlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Éléments constitutifs d’un réseau d’évacuation Et d’un autre d’alimentationÉvacuation 1 - Branchement d'appareil sanitaire -Coude. 2 _ Pied de biche avec bouchon. . 3 - Pied de biche. 4 - Douille pour écrou. . . 5 - Collier 6 - Réduction. 7 _ Coude à coller. . 8 - Siphon machine à laver. 9 - Siphon évier. 10- Coude. 11 - Culotte avec joint de dilatation13- Tampon de réduction 14- Bouchon de visite. 15- Embranchement 16- Chapeau de ventilation.12- Culotte avec joint d'étanchéité et tampon de réduction 2 trous .2Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Différents types de tuyauteries et matériaux constitutifsLES CANALISATIONS FLEXIBLES Les tuyaux flexibles s'utilisent de plus en plus dans les installations sanitaires car il permettent un raccordement simple et rapide entre éléments. I’utilisation de ces tuyaux s’envisage essentiellement lorsque l'installation peut être dissimulée, ou dans le cas de bidet pivotant.bidet coulissantDifférents types de tuyauteries et matériaux constitutifsPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04raccordement entre un appareil sanitaire et un tube rigideLes flexibles d'alimentation:Pour la distribution, les tuyaux flexibles peuvent soit faire partie intégrante du réseau sanitaire, c'est-à-dire être montés entre deux tronçons de tube rigide (raccordement entre la colonne montante et la rampe d'alimentation), soit servir de liaison entre un tube d'alimentation rigide et un appareil sanitaire (raccordement entre la rampe d'alimentation et l'appareil sanitaire ou raccordement direct entre la colonne montante et l'appareil sanitaire).Ces flexibles sont beaucoup utilisés dans les composants sanitaires car ils permettent une rapidité de montage.Différents types de tuyauteries et matériaux constitutifsPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04raccordement entre un appareil sanitaire et un tube rigideraccordement entre Deux tube rigidePlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Raccordement d’un bidetRaccordement d’un lavaboDifférents types de tuyauteries et matériaux constitutifsLes flexibles d'évacuationIls sont utilisés pour le raccordement après le siphon d'appareil,soit pour assurer la liaison entre l'appareil sanitaire et le collecteur horizontal d'évacuation,soit entre l'appareil sanitaire et la branche de la culotte d'évacuation de la descente d'eaux ménagères. Actuellement, ces flexibles ne s'utilisent que pour des eaux d'évacuation sans pression, lavabo, douche, évier, baignoire...Différents types de tuyauteries et matériaux constitutifsPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Raccordement d’un appareil sanitaire et la branche de la culotte d'évacuation de la descente d'eaux ménagères.Les flexibles d'évacuationDifférents types de tuyauteries et matériaux constitutifsPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Les canalisations non flexible :Le cuivre, en raison de ses caractéristiques, est sans nul doute le métal le mieux approprié à la plomberie et aux installations sanitaires en général.Les tubes en cuivre sont utilisé soit pour l’alimentation d’eau potable ,de gaz,et l’évacuation des eau de pluie. les principaux avantages du tube cuivre: -la facilité et la rapidité de façonnage et de mise en place, grâce à sa malléabilité. -l'exécution des assemblages dans un minimum de temps, au moyen de raccord à souder par capillarité. -une grande résistance à la corrosion; - de faibles pertes de charges; -une résistance à des pressions intérieures importantes, permettant l'emploi de tubes de faible épaisseur (0,8 mm et 1 mm).LES TUBES EN CUIVREDifférents types de tuyauteries et matériaux constitutifsPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04L'inconvénient du cuivre est son prix, qui est variable en fonction de la situation économique.Les tubes de cuivre sont livrables en couronne ou en longueur droite.en longueur droite : de 4 a 6 m de longueur.en couronne : de 10 a 30 m de longueurDifférents types de tuyauteries et matériaux constitutifsPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04LES TUBES ACIERLes tubes d'acier sont essentiellement utilisés en ceinture générale, en colonne montante ou en gaine technique(alimentation :eau et gaz, et évacuation ). Dans le bâtiment, il existe deux types de tubes en acier :1/ Les tubes en acier noir: lis ne peuvent être utilisés que s'ils sont employés en liaison avec un traitement de protection contre la corrosion.Tube en acier noir chromerDifférents types de tuyauteries et matériaux constitutifsPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Les tubes en acier galvanisé:Les tubes en acier galvanisé peuvent être revêtus de la galvanisation, soit en usine, soit après façonnage. • Galvanisation en usine Les tubes galvanisés doivent comporter un revêtement de zinc intérieur et extérieur obtenu par immersion dans du zinc fondu. • Galvanisation après façonnageDifférents types de tuyauteries et matériaux constitutifsPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Ces canalisations s'utilisent en alimentation et évacuation. Ses avantages principaux sont : leurs facilité de raccordement , leurs légèreté et leurs prix.les inconvénients du PVC: les canalisations de chute ou descentes en PVC posées en apparent posent parfois des problèmes de bruit entre appartements. faible résistance au feu.LES TUBES EN PVC (chlorure de polyvinyle non plastifié)les tubes en PVC d’évacuation sont livrés en longueurs : - de 4 m pour les diamètres de 12 à 63; - de 6 m pour les diamètres de 75 à 125.Coude en PVCDifférents types de tuyauteries et matériaux constitutifsPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04LE TUYAU EN PLOMBGénéralement utilise pour les évacuations des eaux.R: Il faut éviter de l'utiliser pour l’évacuation de l'eau très chaude.Avantages : Une grande malléabilité se qui facilite sa mise en œuvre. Une bonne résistance aux agents atmosphériques.Le tuyau en plomb se livre sous forme de couronnes de 10 m de longueur (jusqu'à 60 mm de diamètre intérieur), et en longueurs droites de 4 m. Différents types de tuyauteries et matériaux constitutifsPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04LES TUBES EN FONTEEn bâtiment, on utilise les canalisations en fonte que pour les évacuations. Elles ne sont pas très utilisé que pour des considérations de poids.Différents types de tuyauteries et matériaux constitutifsPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04LES TUBES EN AMIANTE-CIMENTon peut utiliser ces tubes en chute ou descente d'eaux usées, surtout pour les collecteurs d'évacuation. Caractéristiques technique : • Les diamètres utilisables en bâtiment sont les suivants (en mm) : 40, 50, 60, 80, 100, 125, 150. La longueur varie entre 1m et 4m.tubes utiliser en descente d'eaux pluvialeDifférents types de tuyauteries et matériaux constitutifsPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04les tubes en matériaux de synthèse : il existe plusieurs types de tube en matériaux de synthèse tel que : POLYÉTHYLÈNE/POLYBUTENE…Les tubes polyéthylène:1/semi-rigide On les utilise dans les branchements : eau, chauffage et gaz.(généralement enterrés) Branchement de gaz apparentDifférents types de tuyauteries et matériaux constitutifsPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:042/ rigides:Ils sont utilisés pour les évacuations (apparente, ou encastré ou enterré). les tubes en polyéthylène se caractérisent par une excellente tenue à la corrosion et aux produits chimiques.mais ils présentent l'inconvénient d'être facilement inflammable.Conduite d’évacuation enterréPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Alimentation en eau froidePlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Alimentation en eau froideLes différents schémas d’alimentation et de distribution d’eauDistribution en chandelle : C’est le schéma le plus classique ou toutes les colonnes montantes ont une allure verticale.Des robinets d'arrêt avec purgeur répartis judicieusement sur le réseau permettent d'éventuelles interventions sur l'une ou l'autre des conduites. Ceinture principaleColonne montantePlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Alimentation en eau froideAvantages : - Réseau simple et relativement peu coûteux.Inconvénients : - Si le réseau n'est pas doté de nombreux robinets d'arrêt, il est difficile d'isoler une conduite sans priver d'eau certains points de puisage. - En cas d'intervention sur l'origine du réseau, toute la distribution est privée d'eau. - Pression et débit parfois irréguliers en fin de conduite.(Distribution en chandelle ) CHAMPS D’UTILISATION : - Distributions de faible importance : maisons unifamiliales, ateliers, etc.…Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Alimentation en eau froideDistribution bouclée. (ceinture)Ici la canalisation principale est établie sous forme d'une boucle appelée aussi ceinture, d'où partent les différentes conduites desservant un ou plusieurs points d'eau. Selon la conformation de l'immeuble,la boucle est disposée : -horizontalement en sous-sol en vide sanitaire ,en caniveau ou en faux plafond.- verticalement. Dans certains immeubles,on combine parfois une boucle verticale avec une boucle horizontale.Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Alimentation en eau froideAvantages :(Distribution bouclée )-Possibilité d'isoler une dérivation sans apporter de troubles importants au reste de la distribution. -La pression et le débit sont plus réguliers. INCONVENIENTS : - Réseau plus coûteux q'un réseau ramifié de même importance. -Les robinets d'arrêt et les compteurs étant répartis dans plusieurs locaux sont difficiles à repérer.CHAMPS D’UTILISATION : - Distributions de moyenne importance : immeubles à 3 ou 4 appartements par étage, usines, écoles, etc.…Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Alimentation en eau froideDistribution avec nourrice :La nourrice,courte conduite de grosse section pourvue de dérivations,se place dans un local facilement accessible ( jamais dans une cave privée ).Elle porte les robinets d'arrêt, les compteurs,les purgeurs et les clapets appartenant à chaque circuit.Les robinets d'arrêt sont pourvus d'une plaque indicatrice sur laquelle on a inscrit : I - le service commandé. EX: Ier étage - coté"sud. 2 - le nom de l'utilisateur de la conduite.Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Alimentation en eau froideEX: nourrice de distribution d’eau chaudePlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Alimentation en eau froideAVANTAGES : (Distribution avec nourrice)-Possibilité d'isoler une conduite à la nourrice sans apporter de troubles au reste de la distribution. -Les robinets d'arrêt et les compteurs sont situés dans un même local. Ils sont facilement repérables et accessibles.INCONVENIENTS : -Réseau plus coûteux qu'un réseau bouclé de même importance.CHAMPS D’UTILISATION : -Distributions importantes : immeubles à appartements multiples, hôpitaux, usines, etc...Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Alimentation en eau froideDistribution en parapluie :Se type de schéma est conçu pour les installations ou la pression ne permet pas d’alimenter les étages les plus élevées. Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Alimentation en eau froideDistribution par surpression :Dans le cas de manque de pression dans le réseaux public, en utilise des suppresseurs pour amélioré la pression d’eau. Généralement on utilisent cette méthode lorsque la hauteur de l’immeuble a alimentée dépasse les 10 étages.Suppresseur Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Alimentation en eau froideDistribution mixte :Distribution par surpression + installation des ouvrages pour réservé l’eau. Cas d’un château d’eau Cas d’une bâche a eau Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Alimentation en eau froideCHAMPS D’UTILISATION:( Distribution mixte) - Distributions importantes :grands hôtel et bâtiment de grand hauteur.EX:Habita collective avec un réservoir surélevéPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Alimentation en eau froideaprès l'étude de ces systèmes,il est nécessaire de connaître certaines règles sans lesquelles il serait impossible de réaliser une distribution. 1/Les calculs pour la détermination de la section des tuyaux. 2/ la disposition des canalisations et des appareils de robinetterie.Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Alimentation en eau froide1/Les calculs pour la détermination de la section des tuyaux : Les calcules se font en trois étapes :a)le tracé schématique de l’installation(selon le type de distribution choisis).b)le calcule de débit de base des appareilles. (QB= la somme des QB de tous les appareilles sanitaire utilisé) dans le cas ou tous les appareilles marche en même temps on calcule le débit probable (Qb =K x Qb) sachant que K= 1/ (x-1) est le coefficient de simultanéité Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Alimentation en eau froidec)la vérification des conditions de prisions(les pertes de charges linière et ponctuel« au niveau des coudes.. »).Signalons toutefois que la section des tuyaux sera telle que la vitesse d'écoulement de l'eau ne sera jamais inférieure à. 0,50 m/ seconde, ni supérieure à 1,50 m seconde.Ces limites sont nécessaires pour éviter la formation de dépôts dans les tuyaux ( écoulement trop lent ) ou de coups de bélier ( écoulement trop rapide ).Notons aussi que des sections plus fortes sont à envisager lorsque l'installation est susceptible d'extension.Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Alimentation en eau froide2/ la disposition des canalisations et des appareils de robinetterie. Ici,il faut tenir compte de plusieurs impératifs. A savoir :a/ Impératif d’ordre économique : Choisir un tracé aussi court que possible. b/ Impératif d’ordre technique et pratique : Choisir un tracé aussi simple que possible en marquant les traversées des planché et des murs.(on doit mettre des gaines a faces démontables)R :celles-ci doivent être réaliser en même temps que les grands œuvres.gainePlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Alimentation en eau froideIMPERATIFS D'ORDRE ESTETIQUE:Une réalisation apparente sera relativement discrète si elle tienne compte des recommandations suivantes :-passer les conduites dans des locaux non habités : caves,débarras,dégagements, ateliers , garages,buanderies, etc. ... -éviter les " traînants " de grande longueur. (Ne pouvant être posés horizontalement ( pente )). - réduire leur longueur en prévoyant un nombre suffisant de colonnes. -Les inévitables " traînants " seront de préférence posés " sur plinthe " c'est-à-dire ni trop près ni trop loin du plancher ( 6 à 10 cm dans les locaux habités et, " au plafond " dans les sous-sols).Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Alimentation en eau froide-disposer les colonnes dans les angles formés par les parois -FIG1-. (on peut parfois les dissimuler derrière une tenture ou dans un placard)-FIG2-,-fixer les conduites de manière à , ce qu'elles soient et restent rigoureusement parallèles entre elles et à la paroi.-éviter surtout de faire suivre un même trajet par plusieurs conduites de pentes contraires ou différentes-FIG3-.FIG 1FIG 2FIG 3Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Production d’eau chaudePlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Production d’eau chaudeLes besoins modernes conduisent à utiliser l’eau chaude en quantités toujours croissantes, non seulement pour le lavage corporel, mais aussi pour les travaux domestiques: nettoyage, vaisselle, etc.Ces besoins dépendent de la saison, de pays et de la surface de logements et le nombre des pressons.Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Modes de production :1/Dans les installations domestique :a)Appareils à production instantanée.Chauffe-eau, chauffe-Bains, chaudière. (A gaz)b)Appareils à production par accumulationChauffe-eau, chaudière. (A gaz, ou a électricité)Production d’eau chaudeChaudière a Gaz (instantané)Chauffe eau a Gaz (accumulation)Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Production d’eau chaudeSchéma de fonctionnement de deux appareils a production instantanéChauffe-eauchaudièrePlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:042/Dans les installations importantes (a caractère industriel ou spéciale) :Appareils à production par accumulation- Chaudière et chauffe eau spéciale (A gaz, ou a électricité, énergie solaire) - source extérieure, (chauffage Urbain ou centrale)Production d’eau chaudeProduction d’eau chaude en électricitéPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Production d’eau chaudeProduction d’eau chaude en énergie solairetrame de base de 0.5 x 1 m permet une souplesse d'intégration architecturale Rayonnement solaireFluide caloporteur chaudePlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Quel type d'appareil faut-il préférer pour alimenter une salle de bains? il faut, en général, adopter le générateur instantané, parce qu'il est toujours prêt à servir et qu'il peut donner, suivant sa puissance, 10 à 20 litres d'eau chaude de 38 à 45° à la minute.On choisira le chauffe-eau à accumulation lorsque l'état des lieux ne permet pas d'installer une conduite d'évacuation ou qu'on désire d’éviter la dépense d'installation. Le faible débit de ces appareils ne nécessite pas, en général, l'évacuation des gaz brûlés, à l'extérieur.Production d’eau chaudePlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Production d’eau chaudeSystèmes de distributiona) Distribution à circuit simple: l'eau ne circule pas dans le canalisation.Pour avoir de l'eau chaude, il faut réchauffer la canalisation en évacuant l'eau qu'elle contient.CHAMPS D’UTILISATION : cas des petites installations :internats,école …Organe de production d’eau chaudePlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Production d’eau chaudeb) Distribution à circuit fermé:l'eau chaude circule constamment dans la canalisation (par thermosiphon, au prix d'une légère perte de chaleur): les robinets débitent (coupe) immédiatement l'eau chaude.CHAMPS D’UTILISATION :Cas de grande installation :hôtel ,hôpital…Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Production d’eau chaudec) Solution mixte: Distribution simple avec colonne de retour: l'eau chaude parvient plus rapidement au robinet de puisage que dans le système (a).Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Chauffe-eau -Dimensions 46 x 26 x 19 cm -Puissance 125 watt -Rendement 70%Chauffe-bain -Dimensions 69 x 30 x 24 cm -Puissance 200 watt -Rendement 75%Types d’appareils de Production d’eau chaudePlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Le chauffe-eau solairePlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Le chauffe-eau solairePlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Le chauffe-eau solairePlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Principes généraux :Nom donné tout mode de chauffage qui utilise un fluide ( eau ,vapeur ou air ) pour transporter la chaleur du générateur ( chaudière ) au local à chauffer ; cette chaleur étant distribué par l’intermédiaire de transmetteurs qui peuvent prendre des formes diverses suivant le fluide employé. Ce transport peut s’exécuter suivant deux principes : utilisation du principe dynamique résultat de la différence de densité qu’il y a entre un fluide chaud (aller) et un fluide froid ( retour) . c’est le thermosiphon. Utilisation d’un circulateur mécanique (accélérateur) qui par son action permet des installations plus diversifiés du fait de l’augmentation de la dépression entre l’aller et le retour . Le chauffage central à eau chaude et à vapeur:Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04n Pour l’eau et la vapeur ,les transporteurs sont des tubes sans soudure en acier ou en cuivre ; le diamètre est en fonction de la quantité de Kcal transportée . n Pour l’air ce sont des gaines chaudronnées dont la section et en fonction du volume d’air à véhiculer .n Le montage de ces tuyauterie nécessite certaines précautions : exécuter une parfaite étanchéité des raccords ,joints ….etc prévoir la déformation provoquée par la dilatation ( très important pour la conduites de grande longueur )Conditions d’établissements des conduites :Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Chauffage central à eau chaude :la chaleur peut être amené par :un système de tuyauterie ( bi – tube ) l’aller et le retour étant indépendant.Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Installation mono – tube : dans lequel un seul tuyau assure l’aller et le retour et ferme le circuit . dans ce cas l’alimentation des distributeurs se fait en série ou en parallèle un robinet de type spécial est placé à l’entrée du distributeur Chauffage central à eau chaude :La répartition de la chaleur dans le local peut se faire :par radiation latérale et utilisation de radiateurs de tous genres (tuyau simple, tuyau à ailettes, plinthe chauffante, radiateur fonte, radiateur acier).Par radiation verticale le serpentin de chauffage est placé sous le revêtement de sol de la pièce , ce serpentin peut aussi être placé en plafond . Par convection , le chauffage est assuré par une circulation naturelle de l’air ambiant réchauffé par son passage sur une batterie de tuyaux à ailettes qui dont branchés que le chauffage central à eau chaude ou vapeur. Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Ce mode de chauffage, comme l’eau chaude , peut être installer avec un tube ou deux tubes , dans ce cas il y a une meilleure répartition de la chaleur et un réglage plus facile. Contrairement au chauffage à eau chaude ou l’évacuation de l’air pose des problèmes , ici , c’est l’eau de condensation qui nuit à la progression de la vapeur ,aussi les conduites aller , en position horizontale ,doivent être installées avec une contre pente et l’eau de condensation est évacuée sur le circuit retour par l’intermédiaire s’un siphon qui isole les deux circuits .Chauffage central à vapeur basse pression :Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Dans le cas d’une conduite de grande longueur un montage en dent de scie à prévoir ,une reprise de l’eau de condensation est nécessaire à chaque dent . L’air contenu dans la tuyauterie est chassé dans la conduite retour et l’atmosphère grâce à un siphon muni d’un évent qui autorise cet échappement seul. Des purges spéciales sont à monter sur les diffuseurs de grande importancePlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Le chauffage central :n montage de la tuyauterie :l’installation d’une canalisation de grande longueur nécessite une attention particulière ,les déformations provoqués par la dilation impliquent : une forme particulière de la tuyauterie ( tous les 50 à 80 m ) susceptible d(‘absorber l’accroissement de longueur ( lyre , cor de chasse , ….etc ) des supports laissant le libre jeu de la canalisation ,collier libre ou ce qui est mieux un support à rouleau .Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Les diffuseurs de chaleur :Il peuvent être en acier ,en aluminium ou en fonte et agir par radiation ou par convection.Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Schéma d’une installation de chauffage sur plan à l’échelle 1 /100Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04C’est un chauffage à grande distance qui permet de réaliser le chauffage de plusieurs immeubles,il se compose :d’une centrale de chauffe qui distribue un fluide ( fluide primaire ) à haute température ( eau surchauffée ou vapeur à haute pression ) à un répartiteur situé à intérieur d’un logement . d’une centrale de répartition qui distribue aux répartiteurs des logements un fluide ( fluide secondaire) à plus basse température ou basse pression , ce fluide est chauffé par le fluide primaire au moyen d’un échangeur .Chauffage urbain :Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Il existe deux moyens différents de distribution : installation qui utilise fluide primaire ( vapeur à pression inférieure à 3 bars ) comme fluide secondaire par l’intermédiaire d’un détenteur . installation qui utilise des échangeurs ( réchauffement du fluide secondaire ) ,le fluide primaire est retourné au générateur par pompe de relevage .Distributeur interne :Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04L’ECOULEMENT DES EAUX USEES ET DES EAUX PLUVIALESPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Réseau à l’intérieur des bâtiments On distingue dans un réseau d’évacuation intérieur les éléments suivants: -Branchement de chaque appareil d’utilisation. -Collecteurs d’appareils, canalisation d’allure horizontale sur lesquelles se raccordent les branchements. -Canalisations verticales 1-Descentes des eaux pluviales 2-Descentes des eaux ménagères 3-Chute 4-Chute uniqueÉvacuation intérieurePlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Schéma d’installation de tuyaux de ventilation et d’évacuationPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04BRANCHEMENTS DES W.C SUR LA CHUTE :La chute est camouflé dans un mur de refend, si l’épaisseur de ce dernier n’excède pas 20cm on utilise un embranchement double ,lorsque l’épaisseur est importante il est fait appel à des mouchettes spéciales .La chute est apparente : celle –ci en principe établie dans un des logements ce qui augmente la longueur du branchement d’un w.c et une culotte spéciale est nécessaire . Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Montage courant Montage au joint de dilatationOn donne le nom de culotte à toutes pièces destinées à raccorder les écoulements des appareils à la chute .Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04La ventilation:n Etablir une ventilation primaire d’une chute ou d’une descente consiste à prolonger la canalisation au-dessus des appareils desservis pour la faire déboucher hors toiture. n L’avantage principale réside dans l’accélération du mouvement de l’eau. n Elle présente un avantage hygiénique, contribue a ventiler l’égout public. 1- Primaire:Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04La ventilation:2- Secondaire: n A l’intérieur des immeubles, le siphon posé à la sortie de chaque appareil intercepte normalement la communication entre l’atmosphère des locaux et l’air vicié des canalisations. Cependant l’efficacité d’un siphon réside dans sa garde d’eau.n Elle se réalise au moyen de tuyaux métalliques, en Acier galvanisé ou en plomb mince.Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Évacuation extérieureÉcoulement des eaux pluviales : Déviations parallèles :La jonction de deux tuyaux :Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Si la descente d’eaux pluviales est aménagée à l’intérieur d’une habitation il faut prévoir à chaque traversée de plancher un joint souple qui neutralise les écarts de dilatation .Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Les branchements et dérivations doivent être raccordés sur des tuyaux qui les reçoivent sous un angle inférieur à 75° pour les canalisation verticales, et 45° pour les canalisation horizontales.Toutes les canalisations doivent être étanche à l’eau et à l’air d’une façon permanente et durable Les raccordements:Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04On évite de faire passer des canalisations dans les pièces habitées ou réservées au repos. les canalisations occupent les passages dans les cave, couloirs, débarras, etc. Dans un projet, on éloigne les espaces équipés d’installation bruyantes (cuisine, SDB,WC) des espaces de repos ou de travail.Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Les bruits dans les installations sanitaires1/les bruis d’alimentationPrincipes de correction et applications pratiques2/les bruis d’évacuation (vidage)Principes de correction et applications pratiquesPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04ORIGINE DES BRUITSINTERNES EXTERNES•- FROTTEMENTS DANS LES CANALISATIONS -TURBULENCES A LA RENCONTRE DES OBSTACLES: COUDES, ROBINETTERIE,…ETC- BRUIT DE JET DES ROBINETS -IMPACT DU JET SUR LES APPAREILS ET LE PLAN D'EAU.Échanges réciproqueTRANSMISSION: -PAR LES PAROIS DES CANALISATIONS- PAR LA VEINE LIQUIDE CONTENUE DANS celles-ciRAYONNEMENT DIRECT DANS L'atmosphère(bruit aérien) AUDITIONTRANSMISSION ( par voie solide) AUX PAROIS ET STRUCTURE DE L'IMMEUBLERAYONNEMENT DANS L'ATMOSPHERE(bruit aérien) AUDITIONLes bruits dans les installations sanitaires« De la circulation de l'eau dans l'installation sanitaire, à l'audition du bruit » schéma de l'ensemble du processus 1/les bruis d’alimentationPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Les bruits dans les installations sanitairesBruit d’alimentation :Exemples d’Origine des bruitsfrottement dans les canalisationsÉcoulement laminaireÉcoulement turbulentTransmission: 1/Transmission des vibrations par les parois des canalisations 2/Transmission des vibrations par le liquide contenu dans la canalisation. 3/Transmission des vibrations par les parois et les éléments de la structure.plan coupePlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04ORIGINE DES BRUITSINTERNES EXTERNES•- FROTTEMENTS DANS LES CANALISATIONS -TURBULENCES A LA RENCONTRE DES OBSTACLES: COUDES, ROBINETTERIE,…ETC- BRUIT DE JET DES ROBINETS -IMPACT DU JET SUR LES APPAREILS ET LE PLAN D'EAU.Échanges réciproqueTRANSMISSION: -PAR LES PAROIS DES CANALISATIONS- PAR LA VEINE LIQUIDE CONTENUE DANS celles-ciRAYONNEMENT DIRECT DANS L'atmosphère(bruit aérien) AUDITIONTRANSMISSION ( par voie solide) AUX PAROIS ET STRUCTURE DE L'IMMEUBLERAYONNEMENT DANS L'ATMOSPHERE(bruit aérien) AUDITIONLes bruits dans les installations sanitairesschéma de l'ensemble du processusPrincipes de correction et applications pratiquesa a b cPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Les bruits dans les installations sanitairesLa correction peut s’effectue à plusieurs niveaux :a) suppression du bruit à la source (origine). (elle n'est pas toujours applicable ou totalement efficace) EX: Bruit engendré par : 1/le frottement dans les canalisation : bruit très faible, comparé aux autres sources de bruit.2/Turbulences a la rencontre des obstacles (coudes..) il faut éviter les complications inutiles dans le tracé des canalisations. les coudes à grand rayon sont préférables aux coudes à angle droitcoudes à angle droitraccords en pied de biche Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Production d’eau chaudeII faut éviter également les changements brusques de section et employer à cet effet des raccords coniques. II faut éviter de raccordé un tuyau qui pénètre à l'intérieur du tuyau principal. (l'entartrage des canalisations )raccords coniquesPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Les bruits dans les installations sanitairesb) lutte contre la transmission des bruits par l'installation de plomberie : EX: Bruit engendré par :1/Les parois des canalisations : II faut fixer les canalisations aux parois porteuses au moyen de colliers antivibratoires. II est utile de ménager le long des canalisations des coupures élastiques au moyen de manchons souples. Différents types de collierBague de caoutchouc entre collier et tuyauÉlément isolant entre vis et écrou de collierCollier en polyamidePlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Les bruits dans les installations sanitaires2/Impact du jet des robinet sur les appareils et le plan d’eau :On peut se proposer de réduire le bruit de remplissage des appareils sanitaires en évitant le choc de l'eau sur les parois ou sur le plan d'eau. On peut; par exemple, se proposer de faire ruisseler l'eau le long des parois de la vasque.Cette disposition n'est pas généralisable à tous les appareils car elle interdit le remplissage d'un récipient ou le lavage sous le jet du robinet. Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Les bruits dans les installations sanitairesc) lutte contre la transmission aux parois et à la structure de l'immeuble. Éviter au maximum la dispersion des pièces humides, d'une part en les regroupant au sein de chaque appartement (FIG1), d'autre part en les superposant dans l'immeuble(FIG2).Une amélioration supplémentaire peut être obtenue en évitant d'adosser ou de suspendre les appareils à une paroi séparative légère.plancoupecuisine(FIG1),(FIG2),Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Les bruits dans les installations sanitairesFixation aux parois lourdesPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Les bruits dans les installations sanitairesIl faut éviter de fixer les équipements sanitaires aux parois adjacentes:-Aux pièces de séjour des logements voisins -Aux pièces de séjour de logement desservi.Par contre, il est avantageux de fixer ces équipements aux parois contiguës : - à un local de rangement, - à une autre pièce de service (W.C., cuisine), - à une circulation.Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Les bruits dans les installations sanitairesBruit d’évacuation (vidage et écoulement) :A)Bruit de vidage des appareilles sanitaires : Ce bruit présente la particularité d’être aéro-hydraulique. Il est passablement mal supporté, notamment dans les hôtels, les habitations collectives…etc.Il s’agit, en fait, de deux bruits : 1/La turbulence provoquée par le mélange des deux fluides (air et eau) : lorsque le débit du siphon excède celui de la bonde.Correctif proposé : Utilisé des appareils munis d’une bonde plus large, avec des siphons (en S ou en U) caractérisés par leurs insensibilités au dépôt des déchets.BondeTrop-pleinPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Les bruits dans les installations sanitaires2/Le passage de l’air aspiré a travers la bonde de l’appareil, (L’écoulement de l’eau dans la canalisation de vidage « verticale ou a forte ponte » crée dernière lui une dépression).Correctif proposé :-prévoir le tuyau de raccordement du siphon à la descente d’un diamètre supérieur a celui de siphon. - donnée a ce tuyau une faible pente (2 % environ). Q=2%Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Les bruits dans les installations sanitairesB)Bruit des chutes et descentes : Deux sortes de bruits :1/Impacte de l’eau en partie basse : Lorsque l’eau ruisselant dans le tuyau atteint le point bas de la descente verticale, elle tombe sur le plan d’eau contenu dans le collecteur horizontal (en cave).La solution : donner au tuyau (collecteur horizontal)un petit angle par rapport a la verticale (descente).Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Les bruits dans les installations sanitaires2/Transmission de bruir aux parois et structure de l’immeuble par les canalisations (descente. .Etc.).La solution est : -de fixer les canalisations aux gros murs plutôt qu’aux parois légères. -d’employer a cet effet des colliers a « coupure élastique »Scellement désolidariséCheville expansible en caoutchoucSupport souplePlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04ALIMENTATION EN GAZPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Technique de distribution de gaz dans les habitations-Réseau publique : Les réseaux de transport ou de distribution publique sont dans l’immense majorité des cas souterrains. -Branchement de l’immeuble -Le robinet de branchement d’immeuble, -La conduite d’immeuble -La conduite montante -Les branchements particuliers avec leurs dispositifs de coupure. -Les compteurs et les installations intérieurs desservant les logements.Gaz Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:041• Coffret Compteur 2• Robinet 3• Joint isolant 4• Régulateur de pression 5• Compteur Maison individuellePlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:041• Coffret extérieur comprenant: - un robinet à fermeture rapide - un joint isolant - un déclencheur de débit 2• Robinet 3• Régulateur 4• Compteur Immeuble collectifPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Plomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Installation de gaz butanePlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Distance L > 20 m Installation d’un réservoir de gazPlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Le domaine de la plomberie sanitaire est très vaste, et a une influence directe sur la conception architecturale et cela exige la réservation de certains espaces pour mieux gérer l’organisation dans le but d’assurer le maximum de confort des habitants.Conclusion généralePlomberie sanitaire et le gaz EPAU /Gr:04Bibliographie :1/ La technologie de bâtiment . Maurice NOVERRAZ . Éditions Eyrolles . 1978 2/ Traité de dessin su bâtiment . R.VITALI et U. GHIANDA . Éditions DUNUD . 1972 3/ Prévention des bruits dans les installations sanitaires . 4/ Équipements sanitaires 5/ AA / Installation sanitaire .





Enregistrer un commentaire