La loi d’orientation de la ville (06-06) : une nouvelle trajectoire de développement urbain durable en Algérie - ArchiGuelma

Hot

vendredi 22 avril 2016

La loi d’orientation de la ville (06-06) : une nouvelle trajectoire de développement urbain durable en Algérie

Université Badji Mokhtar – ANNABA
Département d'aménagement, Faculté des sciences de la terre
Département d’architecture, Université de Biskra
SID AHMED Soufiane et SID Salah





Résumé :

Face à la pression foncière, à la déconstruction et la fragilisation des tissus urbains, le développement des agglomérations apparaît aujourd’hui comme un contresens aux objectifs du développement durable (étalement urbain, dégradation paysagère, problème de transports, etc.). Aussi le développement durable est de plus en plus au cœur des préoccupations sociales et politiques.

La politique de la ville reste une intervention complémentaire avec d’autres politiques sectorielles. L’ensemble des dispositifs qui concernent les territoires prioritaires peut être mis en cohérence pour s’inscrire dans une démarche intégrée de développement et nécessite donc une prise en compte active des trois volets : social, économique et environnemental.

L’urbanisation demeure en Algérie complexe et ambigu aux effets parfois contradictoire. Avec la mise en place d’une économie de marché et l'ouverture politique dans la perspective d'une démocratisation de l'Etat, les acteurs et les enjeux territoriaux changent de sens à la faveur d’un autre mode de production et de gestion de la ville et de son territoire. Les opérations d’urbanisme sont donc initiées par divers opérateurs dont les approches sont souvent différentes et les intentions plutôt spéculatives, au détriment des orientations définies dans les instruments d’urbanisme.

Le décalage des dispositifs avec le contexte urbain résulte d’une gestion inadéquate, d’une planification déphasée des réalités de la ville, mais aussi du fait que la faisabilité des politiques et les aspirations des citoyens sont rarement voir jamais pris en compte. Depuis 1990, face à l’anarchie qui règne, l’état tente d’intervenir en instaurant une politique de la ville dont l’objectif est d’introduire un nouveau modèle de production et de gestion urbaine et une décentralisation de l’action publique. La dynamique législative et réglementaire a donné une série de textes prometteurs cependant leur mise en pratique demeure très en décalage avec les objectifs prédéfinis et la réalité sur terrain.

Nous traiterons dans notre propos la loi(06-06) relative à l’orientation de la ville qui propose une politique cohérente permettant l’amélioration du cadre de vie du citoyen, la réduction des dysfonctionnements urbains et la maîtrise de la croissance tout en assurant le respect de l’équilibre urbain et le développement de l’économie et donne des possibilités pour le renforcement du rôle des collectivités locales dans la gestion urbaine de la ville et la préservation de son patrimoine culturel et historique ainsi que l’impact des outils d’aménagement du territoire et des plans d’urbanisme et leur degré de réponse à la crise, sociale, économique, structurel et fonctionnel que rencontre la ville algérienne.


Mots clés :
Ville, production urbaine, planification, loi d’orientation, durabilité.


Télécharger l'article:



Télécharger Téléchargements :

Aucun commentaire: