Exposer sure La brique - ArchiGuelma

Hot

mardi 13 octobre 2015

Exposer sure La brique

Exposer sure La brique




Ecole polytrchnique d'architecture et d'urbanisme EPAU


Présenté par:
Benmessaoud Smail
Chemrouk Oussama


PLAN DE TRAVAIL:

1. INTRODUCTION
2. HISTORIQUE
3. CLASSIFICATION
4. TYPES
5. FABRICATION
6. APPLICATIONS
7. CONCLUSION




1. Ecole Polytechnique d’Architecture et d’Urbanisme Présenté par: -BENMESSAOUD Smail -CHEMROUK Ouassim Encadré par: -Mme MEHNAOUI 2007-2008
2. 1. INTRODUCTION 2. HISTORIQUE 3. CLASSIFICATION 4. TYPES 5. FABRICATION 6. APPLICATIONS 7. CONCLUSION PLAN DE TRAVAIL
3.  Les briques sont les produits céramiques, dont les matières premières sont des argiles, avec ou sans additifs. La forme des briques est généralement parallélépipède rectangle. Elles sont couramment utilisées dans la construction des bâtiments et des travaux publics. Par rapport aux autres matériaux, c'est un des plus anciens matériaux de construction.
4. L'origine de la brique remontrait à 7 000 ans avant J.C. elle apparu pour la premier fois dans la région du Tigre et de l'Euphrate. Son utilisation se généralise au IIIe millénaire comme matériau de construction vue la facilité de sa réalisation à partir d'argile ou de terre. Les premières maisons en brique ont été découvertes en Irak puis en Mésopotamie et son usage s'étend rapidement dans tout le Moyen-Orient. HISTORIQU E:
5.  Pendant longtemps, la brique (appelée « adobe ») était moulée puis séchée au soleil. Ainsi, elle permettait de monter des habitations ou des monuments comme la pyramide d'Amenemhet III Mais elle restait fragile et ne résistait pas aux intempéries. Les hommes découvrent que la brique laissée au soleil devient plus dure et donc plus résistante. La cuisson de la brique est expérimentée 2500 avant J.-C. en Mésopotamie et dans la vallée de l'Indus. La cuisson permet de réaliser des constructions plus importantes. En Assyrie et en Grèce, la cuisson de la brique permet de créer des frises et de réaliser des briques émaillées. Au XVe siècle, le nord de l'Italie devient maitre dans cet art avec la décoration des habitations et des monuments avec des frises, des guirlandes et des festons.
6.  En 1830, Auguste Virebent dépose un brevet d'invention d'un système de presse de brique. C'est le début de l'industrialisation de la brique. Il met au point aussi une invention dénommée « plinthotomie » qui était une machine agissant comme un emporte-pièce pour découper diverses formes sur la glaise fraîche. Cette technique permet de s'affranchir de sculpteur et d'industrialiser sa fabrication.
7.  On peut les classer selon le critère de la porosité :  • les produits poreux (se laissent rayer par l'acier) et  notamment les terres cuites (briques, tuiles,  bardeaux,...etc), les produits réfractaires (briques) et la faïence,  • les produits non-poreux (vitrifiés) comme les grès cérames (carreaux, tuyaux), les porcelaines et briques spéciales pour pavage.  La matière première est l'argile essentiellement kaolinitique plus ou moins pur provenant du felspath orthose (alumino- silicate naturel) décomposé. L'argile n'est utilisable que si ses composants varient entre les limites admissibles suivantes :
8.  Brique ordinaire:  Une brique d'argile est une roche artificielle ayant la forme parallélépipédique rectangle de dimensions bien déterminées. Généralement, on fabrique les briques suivant deux procédés: procédé plastique (l'argile est humectée d'eau de 20 à 25 %) et procédé demi-sèche (l'argile est humectée d'eau de 8 à 12 %. Après moulage et séchage, les briques sont cuites pour qu'elles deviennent assez dures. La cuisson est faite soit dans le four périodique soit dans le four continu.  En général, les dimensions d'une brique ordinaire sont: 250 x 120 x 5 mm. Selon la technologie de fabrication des briques traditionnelles, il est difficile d'obtenir des briques ayant des dimensions exactement précises, à cause du retrait à l'air et retrait de cuisson. Selon la Norme, les tolérances sur les briques peuvent être calibrées de la manière suivante: ±6 mm sur la longueur; ± 4 mm sur la largeur et ±3 mm sur l'épaisseur. On distingue la masse volumique des briques courantes en quatre groupes (Tableau 7.1) Briques pleines et perforées
9.  Brique poreuses: Les briques poreuses peuvent être fabriquées par la technologie traditionnelle en utilisant les argiles ordinaires, auxquelles on ajoute des additions fusibles (sciure de bois, tourbe pulvérisée, charbon pulvérisé).  L'emploi des briques poreuses permet de réduire les dépenses de transport et donc le prix des murs. Cependant la résistance d'une brique poreuse étant faible, ce type de briques ne peut pas être utilisé pour construire des murs supportant de fortes charges. Elles seront plutôt employées pour le remplissage des bâtiments à ossature métallique ou béton armé.
10.  Briques d'argiles creuses à perforations:  Les briques creuses qui comportent au moins quatre conduits,elles doivent avoir les dimensions suivantes: 250 x 120 x 88 ou bien 65. On fabrique les briques à 8 et 18 conduits dont les diamètres sont de 35- 45 mm et de 17-18 mm.  Les trous de la perforation sont faits soit verticalement dans la proportion de 60 % de la section totale, soit horizontalement avec alvéoles parallèles au lit de pose dans la proportion de 40 % de la section totale (fig. 7.1) On classe les briques creuses en quatre marques: 150, 125, 100 et 75.  La capacité d'absorption d'eau d'une brique creuse a la même valeur que pour la brique ordinaire donc > 8 %.  La résistance à la flexion est de 20, 18, 16 et 14 kg/cm2. Toutes les autres prescriptions techniques imposées aux briques creuses sont les mêmes que pour les briques ordinaires.
11. LES PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DES BRIQUES:  Résistance au gel (à 25 cycles de gel et dégel).  Peu de dilatation à l'humidité (gonflement).  Pas d'éclatements dus à l'expansion de grains de chaux.  Peu d'efflorescences (sels) pouvant former des taches.  Aspect suivant la destination du produit.  Régularisation des coloris et des dimensions.
12. L’isolation thermique et acoustique La cuisson des briques leur donne une structure poreuse très caractéristique, accentuant l’exceptionnelle capacité isolante de l’air. La masse d’un mur céramique permet aussi une diffusion égale de la chaleur à l’intérieur d’une habitation. Un mur en briques accumule lentement la chaleur du soleil avant de la transmettre progressivement à l’intérieur. Cette qualité permet de maintenir une température intérieure agréable, en hiver comme en été. Des cloisons construites avec d’autres matériaux accumulent et transmettent la chaleur beaucoup plus rapidement. La température à l’intérieur d’une telle habitation est alors trop chaude en été et trop froide en hiver. Une brique d’intérieur est aussi le seul matériau de construction qui permet de réaliser une double isolation thermique et acoustique. La brique est en effet, en combinaison avec une isolation selon le principe masse- ressort-masse (mur intérieur – isolation – mur intérieur), synonyme d’un confort acoustique optimal.



Télécharger

Aucun commentaire: