Centre de valorisation des dechetsmenagers solides - Archiguelma

Hot

lundi 12 octobre 2015

Centre de valorisation des dechetsmenagers solides


Université Abou beker Belkaid Tlemcen

Département d’architecture

Option : Architecture

Thème : Industrie

Dans le cadre de l’obtention du diplôme d’architecte d’état

PROJET : CENTRE DE VALORISATION DES 
DECHETSMENAGERS SOLIDES

Nombre des pages: 144
Taille: 23.4 Mb




SOMMAIRE:

·INTRODUCTION GENERALE
·OBJECTIF ET DEMARCHE METHODOLOGIQUE
·CHAPITRE 1 : PRESENTATION DE LA PROBLEMATIQUE
·CHAPITRE 2 : ANALYSE THEMATIQUE
·CHAPITRE 3 : ANALYSE PROGRAMMATIQUE
·CHAPITRE 4 : LE CHOIX DE LA ZONE D’INTERVENTION
·CHAPITRE 5 : GENESE ET APPROCHE
ARCHITECTURALE
·CHAPITRE 7 : ETUDE D’IMPACT
·CHAPITRE 6 : ETUDE THECNIQUE
·CONCLUSION
·GLOSSAIRE
·ANNEXE
·TABLE DES MATIERES
·BIBLIOGRAPHIE


Résumé:

Dans cet ouvrage, tout en attirant l’attention sur le fait que ces déchets ont un effetdésastreux sur l’environnement par pollution du sol, de l’eau et de l’air ; l’ouvrage présentepar ailleurs les résultats de l’évolution de traitement des déchets.
De la collecte et de la mise en dépôt et du brûlage des ordures ménagères, à lacollecte sélective et aux conditions de traitement actuelles, la gestion des déchets ménagerss’est considérablement complexifiée et modernisée ces dernières décennies. Il s’agitdésormais, non seulement d’évacuer les déchets produits et de les éliminer, mais aussi de lefaire dans des conditions soutenables pour l’environnement humain et naturel. Dans cetteexigence, les procédés se sont perfectionnés, les filières de traitement se sont multipliées afinque chaque catégorie de déchet soit gérée au mieux. La gestion des déchets est ainsi devenueun champ d’étude et de recherche à part entière sur le plan aussi bien techniquequ’environnemental, sanitaire, économique et social…
Ce travail propose d’esquisser à travers un projet architectural la jonction entre le bâti etl’environnement, une combinaison entre l’industriel et la nature, en donnant naissance à unenouvelle architecture industrielle adapté avec la technologie du siècle.



Introduction:

L’environnement est un ensemble des éléments physiques (l’eau, la terre, l’air,ressources naturelles, faune et flore) ainsi que des interrelations entre ces éléments et entrel’homme et ces derniers. L’homme donc entretient un perpétuel dialogue et échange avecl’environnement naturel qui nous transmet son message sous diverses formes : beauté despaysages, des forets, des allées d’arbres…
Malheureusement depuis quelques décennies, l’environnement est apparu comme unproblème majeur à travers la dégradation continue des ressources naturelles, qui représente undanger pour le présent et l’avenir de l’humanité.
Plusieurs facteurs ont participé a cette dégradation : facteurs démographiques
(augmentation de la population, de sa densité et de sa répartition inégale sur le territoire),facteurs sociales (l’incivisme de la population, l’inconscience, la non connaissance du dangerde sa dégradation…) ainsi que des facteurs économiques (la révolution industrielle, lacroissance économique et le développement mondial, la pauvreté des gens…). Mais le facteurdémographique reste comme étant le facteur le plus participant a cette dégradation, qui setraduit principalement par :
· Une disparition des espèces (animale et végétale) : 1 000 jusqu’au 10 000 par1 million d’espèce seront disparu au monde à l’ avenir (10 fois le nombre actuel)1· Destruction des forets : Les forêts primaires ont perdu de 30% à 50% de leur
surface2.
· La pollution des sols, des mers et rivières ainsi que de l’air.· Un réchauffement climatique.· L’apparition des maladies environnementales qui touchent directement l’homme etpeuvent causer leur décès : Au sud et au centre d’Afrique, sur 1 000 habitants onmarque la mort de 100 à 316 personnes grâce a des maladies environnementales(Diarrhées, infections respiratoires, maladie pulmonaire…)3.· Une surexploitation des ressources naturelles (l’eau, le pétrole…).
En connaissant la gravité de ces conséquences, le monde entier (y compris notre pays) acommencé vers le 20 siècle à se comporter attentivement avec l’environnement, en entrant lanotion de durabilité (utiliser les ressources naturelles au présent tout en les conservant anos enfants au futur) et en sensibilisant les gens a ses richesses et aux dangers de sadégradation.
Nous autant que des architectes, on joue un rôle très important dans la conservation dece patrimoine naturel et dans la sensibilisation des citoyens avec nos conceptions, qui doiventêtres les meilleurs exemples d’intégration et de dialogue avec le milieu d’implantation et non CENTRE DE VALORISATION DES DECHETS MENAGERS SOLIDES pas des moyens d’agressions. Avant de chercher la meilleure façon d’intégrer uneconception, il faut tous d’abord trouver et étudier les besoins de ce milieu et de sa société pourles satisfaire toute en respectant l’environnement.

En étudiant les besoins de notre société Algérienne et les causes de dégradation de notreenvironnement, on a remarqué que la gravité de cette détérioration n’a pas encore atteint cettedernière dans les pays développés, mais on pourra l’atteindre a l’horizon 2030-2050 avec la rapidité de l’augmentation de la population, ainsi que sa répartition inégale sur leterritoire qui causera une surexploitation des ressources naturelles surtout au Nord (ilreprésente seulement 4% du territoire national mais occupe 65% de la population). On noteque La population algérienne est passée de 10,2 million d’habitants à l’indépendance à plus30 millions aujourd’hui, soit quasiment le triple en quarante ans, donc « mieux vautprévenir que guérir ».


Tout cela causera d’un coté ; une multiplication des besoins à satisfaire et donc unemultiplication de la production ce qui peut ramener à une surexploitation des ressources ; etd’un autre coté il y aura une augmentation dans la quantité journalière des déchets, si onn’arrivera pas à bien gérer ses derniers on pourra avoir un dysfonctionnement dans notreenvironnement (de point de vue qualité et hygiène) et un impact directe sur la santé humaineet les ressources naturelles (les eaux de surface, souterraines).

Enregistrer un commentaire