Cours HCA: Architecture islamique - Archiguelma

Hot

mardi 13 octobre 2015

Cours HCA: Architecture islamique


L’ARCHITECTURE ISLAMIQUE



UNIVERSITÉ SAINT-ESPRIT DE KASLIK
FACULTÉ DES BEAUX-ARTS ET DES ARTS APPLIQUÉS
HISTOIRE ET THÉORIE DE L’ARCHITECTURE 
200920/08/L’ISLAM 14/04/13








Consultation direct







1. UNIVERSITÉ SAINT-ESPRIT DE KASLIK - FACULTÉ DES BEAUX-ARTS ET DES ARTS APPLIQUÉS HISTOIRE ET THÉORIE DE L’ARCHITECTURE I 08-L’ARCHITECTURE ISLAMIQUE 200920/08/L’ISLAM 14/04/13
2. UNIVERSITE SAINT-ESPRIT DE KASLIK HISTOIRE ET THEORIE DE L’ARCHITECTUREIFACULTE DES BEAUX-ARTS ET DES ARTS APPLIQUES200920/08/L’ISLAM 570: Naissance du Prophète. Expansion de l’Islam: avec la naissance de Mahomet, puis poursuite après sa mort (632) sous les califes qui lui succèdent (dynastie des Omeyyades). 711: Conquête de l’Espagne. 756 – 1031: Émirat de Cordoue sous les Omeyyades d’Espagne. Apogée de l’art et de la culture islamique en Occident. 750-1258: Califat abbasside de Bagdad. Reflux de la culture arabe, hégémonie perse dans les arts, les lettres et les sciences. 909-1171: Califat des Fatimides au Caire. Nouvelles impulsions culturelles. 1453: Prise de Constantinople par les Turcs. L’Empire Ottoman devient une grande puissance européenne. 1501-1722: Dynastie des Séfévides en Perse. Nouvel âge d’or de l’art islamique. 1526-1858: Empire islamique des Grands Moghols en Inde. Développement d’un style artistique original. Déclin au XVIIIe siècle.
3. UNIVERSITE SAINT-ESPRIT DE KASLIK HISTOIRE ET THEORIE DE L’ARCHITECTUREIFACULTE DES BEAUX-ARTS ET DES ARTS APPLIQUES200920/08/L’ISLAM La religion islamique rigoureusement opposée au culte des images (interdit de représenter «Allah» l’inconcevable par des images anthropomorphiques)→Pas de peinture, ni de sculpture→L’Architecture devient l’art par excellence de l’Islamo Grande inventivité en matière typologique: - combinaison des volumes - rythme des partitions, …o Art abstrait, très attentif aux qualités ornementales des matériaux. Artisanat urbain.
4. UNIVERSITE SAINT-ESPRIT DE KASLIK HISTOIRE ET THEORIE DE L’ARCHITECTUREIFACULTE DES BEAUX-ARTS ET DES ARTS APPLIQUES200920/08/L’ISLAM Les Arabes: peuple nomade essentiellement.→Pas de préoccupation pour l’Architecture. (Avec le Prophète et les 4 califes qui lui succèdent, pas de construction de grands édifices, transformation des édifices anciens en mosquées). Mais: Conquête des grandes cités méditerranéennes et orientales.→Souci de rivaliser avec les architectures antiques et chrétiennes (surtout en Terre Sainte (Syrie, Palestine et Jordanie) comme en Égypte et en Mésopotamie).
5. UNIVERSITE SAINT-ESPRIT DE KASLIK HISTOIRE ET THEORIE DE L’ARCHITECTUREIFACULTE DES BEAUX-ARTS ET DES ARTS APPLIQUES200920/08/L’ISLAM Ampleur du territoire + Évolutions originales des types architecturaux suivant les régions Nombreuses cultures Des aires de culture architecturale différenciées se forment autour de quelques grandes villes:1. Domaine Mésopotamien et Perse qui s’étend jusqu’en Inde avec des développements originaux dont Bagdad, Ispahan et Delhi2. Zone Anatolienne et Européenne: capitale Constantinople3. Aire Syro-palestinienne: capitale Damas4. Aire Nord-Africaine qui s’étend de l’Égypte au Maroc: capitales Le Caire et Kairouan5. Développement de la culture berbère dans les cités impériales de Fès, Meknès et Marrakech. Cette culture pénètre en Espagne pour donner naissance à une civilisation d’une grande splendeur: le califat de Cordoue.
6. UNIVERSITE SAINT-ESPRIT DE KASLIK HISTOIRE ET THEORIE DE L’ARCHITECTUREIFACULTE DES BEAUX-ARTS ET DES ARTS APPLIQUES200920/08/L’ISLAM C’est le sanctuaire par excellence de l’Islam. Lieu de pèlerinage musulman. Temple cubique: 15m de haut – 12 x 13m de base. Fondé par Abraham pour vénérer la Pierre noire enchâssée dans l’un des angles du mur extérieur. Réaménagé par Mahomet: il y détruisit les idoles et y instaura après l’hégire un culte monothéiste. C’est le lieu saint vers lequel tous les fidèles doivent se tourner au moment de la prière. La Ka’ba dicte donc l’orientation du mur principal de la mosquée (qibla) et de son centre, le mihrab, où qu’ils soient construits. Volume cubique vide, composé de pierres sans ornement, aucun dessin, aucune décoration, aucune idole, aucune inscription.
7. UNIVERSITE SAINT-ESPRIT DE KASLIK HISTOIRE ET THEORIE DE L’ARCHITECTUREIFACULTE DES BEAUX-ARTS ET DES ARTS APPLIQUES200920/08/L’ISLAM  Un lieu à grande valeur symbolique pour les musulmans. C’est aussi un lieu saint pour les chrétiens et les juifs.  Elle abrite le rocher sur lequel Abraham, au moment de sacrifier son fils Isaac, aurait été arrêté par l’ange.  C’est aussi de là que, d’après la tradition, Mahomet s’envola pour son « voyage nocturne dans le ciel ».
8. UNIVERSITE SAINT-ESPRIT DE KASLIK HISTOIRE ET THEORIE DE L’ARCHITECTUREIFACULTE DES BEAUX-ARTS ET DES ARTS APPLIQUESHistorique200920/08/L’ISLAM Elle a été édifiée sous le calife omeyyade Abd al-Malik entre 687 et 692. Il voulait faire de Jérusalem la nouvelle métropole religieuse de l’Islam au lieu de La Mecque et de Médine. Construite sur un affleurement rocheux considéré comme un lieu saint par les musulmans et par les Juifs. Selon la tradition, l’antique temple de Salomon se trouvait également à cet endroit. Abd al-Malik voulait faire du dôme un symbole commun au judaïsme, au christianisme et à l’islam. Le sultan ottoman Soliman le Magnifique a commandé l’ornementation de la corniche de l’octogone au XVIe siècle. Pendant la domination des croisés (1099 – 1187) la Coupole du Rocher est transformée en église chrétienne. Le monument fut rendu au culte musulman en 1187 après la prise de Jérusalem par la dynastie ayyoubide.
9. UNIVERSITE SAINT-ESPRIT DE KASLIK HISTOIRE ET THEORIE DE L’ARCHITECTUREIFACULTE DES BEAUX-ARTS ET DES ARTS APPLIQUES200920/08/L’ISLAM Octogone à plan centré, inspiré des plans des martyiria chrétiens, notamment le Saint Sépulcre, situé lui-même à Jérusalem. Il comprend deux déambulatoires l’un circulaire et l’autre octogonal pour les processions. Il s’ouvre à l’extérieur par quatre portes orientées vers les points cardinaux, l’une d’elles – celle qui regarde vers la Ka’ba est magnifiée par un portique plus important que ceux des trois autres ouvertures. Le déambulatoire intérieur est surmonté par une puissante coupole dorée.
10. UNIVERSITE SAINT-ESPRIT DE KASLIK HISTOIRE ET THEORIE DE L’ARCHITECTUREIFACULTE DES BEAUX-ARTS ET DES ARTS APPLIQUES200920/08/L’ISLAM L’immense dôme de 23.7m de diamètre culmine à une hauteur de 35m au-dessus du rocher. Il est formé d’une charpente en bois à double coque intérieure et extérieure. Il est revêtu de cuivre doré. Il repose sur un tambour soutenu par une arcade de colonnes de remploi qui forme le déambulatoire. Le tambour est à deux étages, un plein en partie inférieure et un percé de seize fenêtres dans la zone supérieure.
11. UNIVERSITE SAINT-ESPRIT DE KASLIK HISTOIRE ET THEORIE DE L’ARCHITECTUREIFACULTE DES BEAUX-ARTS ET DES ARTS APPLIQUES200920/08/L’ISLAM La sourate Ya Sin orne la corniche de l’octogone, sous le tambour, sur des carreaux d’un bleu profond commandés au XVIe siècle par le sultan ottoman Soliman le Magnifique. La base du sanctuaire est revêtue de marbre jusqu’aux fenêtres cintrées, ajourées en marbre et en céramique, surmontées d’un décor tapissant raffiné à carreaux turcs bleus et dorés.
12. UNIVERSITE SAINT-ESPRIT DE KASLIK HISTOIRE ET THEORIE DE L’ARCHITECTUREIFACULTE DES BEAUX-ARTS ET DES ARTS APPLIQUES200920/08/L’ISLAM Profonde unité du décor et de l’architecture. Vu la prohibition de représentation de la figure humaine et du visage de Dieu, les architectes et artistes musulmans ont dû imaginé des formes d’ornementations très caractéristiques: usage de la calligraphie, et des carreaux polychromés de revêtements.
13. UNIVERSITE SAINT-ESPRIT DE KASLIK HISTOIRE ET THEORIE DE L’ARCHITECTUREIFACULTE DES BEAUX-ARTS ET DES ARTS APPLIQUES200920/08/L’ISLAM Arcades de colonnes à chapiteau corinthien. Le bâtiment abrite des joyaux, des couronnes et des attributs de souveraineté.
14. UNIVERSITE SAINT-ESPRIT DE KASLIK HISTOIRE ET THEORIE DE L’ARCHITECTUREIFACULTE DES BEAUX-ARTS ET DES ARTS APPLIQUES200920/08/L’ISLAM Le prototype de la mosquée est la Maison du Prophète à Médine. Fonctions: Lieu de prières personnelles et collectives, de réunions publiques et de discussions politiques.o Centre d’enseignement théologiqueo Cour de justiceo Refuge pour les fidèles sans abri, même parfois hôpital. Plus tard on construira des espaces spécifiques pour ces différentes fonctions.
15. UNIVERSITE SAINT-ESPRIT DE KASLIK HISTOIRE ET THEORIE DE L’ARCHITECTUREIFACULTE DES BEAUX-ARTS ET DES ARTS APPLIQUES200920/08/L’ISLAM Elle suit le plan de la maison arabe avec une pièce au toit soutenu par des troncs de palmier. Elle comprend traditionnellement une enceinte sacrée partiellement découverte qui englobe le sanctuaire couvert, précédé par une cour (sahn) au centre de laquelle se trouve une fontaine pour les ablutions rituelles et une tour (minaret) pour l’appel à la prière. La salle à colonnes (haram) est close par un mur (quibla) orienté vers La Mecque, dans lequel s’inscrit une niche (mihrab) généralement surmontée d’un arc et flanquée de colonnes où se place l’officiant (imam).o Les sommets des colonnes ou des piliers du haram sont reliés par des arcades qui courent parallèlement, parfois perpendiculairement au quibla.o Les arcades encadrant la nef qui conduit au mihrab sont parfois plus importantes et plus hautes. Dans son désir de rivaliser avec les édifices des autres religions, l’architecture islamique reprit des formes de l’Antiquité tardive, des débuts du christianisme, des formes persanes, sassanides et indiennes, et parfois même des constructions existantes sans les modifier.
Enregistrer un commentaire