Archives départementales lyon (concours 2007) - ArchiGuelma

Hot

mercredi 18 novembre 2015

Archives départementales lyon (concours 2007)


     
 Archives départementaleslyon (concours 2007) 
 

 locaux d'archives, salles de consultation, salle de conférence, bibliothèque, salles de tri, préinventaire, bureaux, logement de fonction, ...
maîtrise d’ouvrage
département du rhône
surfaces
18 000 m2
 
       
  
  
  
  
  
 vue depuis l'est : le parc       
 
Le bâtiment des archives exprime une dualité. Celle-ci est inscrite autant dans son fonctionnement que dans sa situation urbaine. La parcelle d’implantation est prise entre une avenue urbaine (future) et le trafic des voies ferroviaires.
 
L’orientation est opposée : l’Est bénéficie du soleil matinal et l’ouest de l’intensité du rayonnement solaire. Les vues sont rapprochées à l’Est vers le parc et la vue porte loin sur Lyon et ses collines à l’ouest. A l’est le parc offre une image de quiétude
 
qui s’oppose au mouvement et aux bruits de l’ouest. Le programme des Archives est constitué de deux parties complémentaires : les lieux de consultation et de recherche, et les espaces de conservation et de traitement des documents.
 
La consultation nécessite de la lumière, la conservation une atmosphère de quiétude et de protection aux variations climatiques.

Le projet tire parti de ces deux oppositions. 
 
         
   
   
   
   
   
 bureaux et terrasses hautes   les silos et leur peau d'inox   
 
légende :
1. Façade rideau en verre triple vitrage. Rideau de protection mobile en maille inox intégrée. Raidisseurs bois.
2. Bardage bois en pin Douglas (Cat. 3).
 
3. Structure bois massif en pin Douglas local (Monts du Beaujolais).

4. Brise-soleil en lame de pin Douglas local de 5x10cm - espacement 10 cm.
 5. Façade triple vitrage ouvrante. Partie en vitrage clair pour les bureaux et le hall d’entrée et partie basse de la salle de lecture. Verre opalescent : protection solaire pour zone de lecture et auditorium. 6. Parois béton à haute inertie, doublage isolant à haute performance et bardage tôle inox structurée. 
         
 
Ainsi la façade Est est ouverte à la lumière et au public et l’Ouest est une façade mystérieuse et fermée. L’une est conviviale et vivante, l’autre est éclatante et magique. L’une est en bois et l’autre en inox. L’Est vibre aux rayons du soleil, l’Ouest réfléchit les mouvements de la ville.
 
L’Est s’endort la nuit pendant que l’Ouest s’anime du spectacle urbain : comme si la mémoire contenue dans les archives reprenait vie. Les « silos » qui stockent les archives évoquent l’excellence de la conservation dans une matière pérenne et sans entretien.
 
L’assemblage des panneaux de façades évoque l’empilement des documents dans l’espace de stockage. La matière réfléchissante symbolise leur mutation en données virtuelles. Ces « silos » technologiques sont en harmonie avec les équipements ferroviaires,
 
vitesse et haute technologie…Les bureaux et l’accueil du public sont pleins de transparence et de vie. Les façades largement ouvertes à la lumière s’animent de l’activité qui règne derrière elles . Le bois apporte sa convivialité et sa chaleur.
 
         
   
   
   
 façade est     façade nord 
   
   
   
 façade ouest     façade sud 
 
Ces deux ensembles sont reliés par un système de circulation Nord-Sud. C’est le système circulatoire qui relie les deux corps principaux. Ainsi les circulations horizontales et verticales sont efficaces. Au rez de chaussée sont rassemblés les espaces du public.
 
Le hall accueille et distribue: au sud vers la salle de lecture, au nord vers l’auditorium.
La salle de lecture est un espace magnifié par sa double hauteur de 6 m environ. La lumière qui provient des hautes façades nimbe la salle de lecture d’une lumière douce et contrôlée.
 
Le triple vitrage des façades est constitué de couches de verre diffusants qui empêchent l’insolation directe tout en laissant la lumière irradier tout l’espace. La présence du bois des structures rythme l’espace de lecture et filtre la lumière.
 
Les brises soleil extérieurs protègent et diffusent la lumière. Des éclairages zénithaux diffusent la lumière sur toute la profondeur du volume. Un éclairage artificiel variable équilibre la lumière naturelle déclinante de l’hiver.
 
         
  
 vue depuis la voie de tram au sud       
   
 étages supérieurs   plan du rez   
   
 étage courant bureaux   plan du sous-sol   
 
Les choix environnementaux sont en accord avec les choix techniques proposés. Les bâtiments des stockages des archives sont d’une grande inertie car ils doivent être occupés en permanence. Construits en béton, ils sont doublés par une forte épaisseur d’isolant. La peau en acier inox réfléchit les rayons du soleil et
 
diminue l’apport solaire. Les stockages sont climatisés par uen ventilation naturelle couplée à des puits canadiens. La salle de lecture et les bureaux sont occupés temporairement. Leur inertie est faible. Le bois contribue à leur confort. Les ressources en bois de construction de qualité sont fortes dans le département du
 
Rhône (pin Douglas des Monts du Beaujolais). Le choix de ce matériau est un choix environnemental conscient et volontaire. Il n’y a pas de développement durable sans utilisation des ressources locales. La toiture des stockages est recouverte de cellules photovoltaïques. Elle couvre une partie des besoins en énergie.
 
Par le recours aux énergies renouvelables (puits canadiens, captage solaire) les archives départementales sont ainsi économes en énergie. Notre projet se veut d’une modernité sage par la rigueur de ses choix fonctionnels, constructifs et formels, et par l’engagement dans ses choix environnementaux.
 
         
   
 coupe longitudinale   plan masse   
   
   
   
 vue depuis l'ouest derrière les voies sncf plan de gestion des flux   
         
       
copyright perraudinarchitecture©
 

Aucun commentaire: